Blog

Nouvelles du bord, jour 11: Mr Bricolage

Hier, quand je discutais avec Andy Robertson dans le live, je me plaignais d'un terrible problème technique: l'explosion de mon tube de beurre de cacahuète alors que je me faisais une tartine. On a rigolé et il m'a dit très justement que si c'était mon plus gros problème pendant le Vendée Globe tout irait bien!


Le karma m'a rattrapé vite fait!! Alors que je raccrochais et débranchais mes écouteurs de derrière l'ordinateur je me prenais un "coup de jus". Des électrons libres ce n'est jamais bon sur un bateau de course en carbone car c'est un matériau très conducteur et donc en cas de fuite électrique, c'est tout le bateau qui se charge d'électricité! En plus toutes les vis ou écrous en inox qui touchent du carbone se corrodent très rapidement en présence d'eau salée + électricité! Je me suis donc dépêché de couper tous les équipements électriques sur le bateau un par un pour voir d'où venait la fuite. En gros il fallait que je débranche des fils électriques un par un, en suant énormément dans la fournaise (encore un bon conducteur électrique), en utilisant des outils en métal tout en étant debout sur du carbone. J'ai plusieurs fois de suite lâché mes outils à cause des décharges jusqu'à ce que j'ai l'idée d'aller chercher mes gants néoprène GILL dans mes affaires pour les mers du Sud. J'ai assez rapidement trouvé le problème et une fois résolu j'ai pu attaquer le suivant!


En effet, j'avais remarqué une baisse de mes niveaux d'huile et de pression dans le système hydraulique de la quille et je m'étais dit que j'allais essayer de voir d'où cela pouvait venir. Alors que je ne trouvais pas de fuite d'huile évidente j'ai fini par aller vérifier dans le puit de quille ( une sorte de petite piscine au milieu du bateau qui est remplie d'eau et par où la tête de quille est fixée) et là, j'ai non seulement trouvé la fuite mais le nez du vérin qui se dévissait tout seul! Imaginez un de ces stylos bille avec une pointe qu'il faut visser mais 1000 fois plus gros. Les bras du vérin quand ils sont complètement étendus font près de 2 mètres de long, pèsent 80 kilos et peuvent pousser jusqu'à 20 tonnes!! Il fallait que je trouve un moyen de revisser ce "capuchon" avec bien évidement aucun outil approprié si je ne voulais pas rentrer à la maison! J'ai mis un bon moment à fabriquer mes outils pour le remettre en place mais le problème est finalement résolu. Heureusement que je l'ai vu à temps!


Une fois toutes les réparations du jour finies, je me suis pris une petite douche à l'eau salée sur le pont. Un vrai moment de bonheur après mon bain de sueur, huile hydraulique... Peut être que j'avais été un peu rapide à déclarer mon incident de beurre de cacahuète comme étant le plus important de la journée! Maintenant j'avance bien et tout marche bien à bord donc croisez les doigts pour que ça dure :-)






#Conradcolman #offshoresailing #VendéeGlobe #oceanracing #courseaularge #Français #voile

© 2016 by 56° South. Created with Wix.com

 

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon

Bretagne, France

colmanlogistic@gmail.com