Blog

Nouvelles du bord: jour 15

Etant donné la variété en âge et performance des bateaux et skippers dans cette course, c'est normal qu'il y ait des échappées , des bateaux en chasse et pour continuer l'analogie au vélo: le reste du peloton. Avec Arnaud (Boissière) notre rôle était de maintenir un bon rythme pour essayer de lâcher le reste du peloton et de gagner des milles précieux pour le grand Sud mais la météo ne nous aura pas laisser cette chance!


C'est un jeu où les riches deviennent plus riches et les dernières prévisions météo le confirment! Les leaders ont une trace parfaite du Brésil à la zone d'exclusion Antartique ("zone des glaces" qui permet de limiter les risques de rencontrer des icebergs) en contournant l'anticyclone de St Hélène et profitant d'une dépression qui leur permet de filer comme des flèches! Pour nous ce sera un peu plus compliqué alors que qu'une dorsale nous barre la route. Au programme donc, des vents légers (voir très légers) et changeants là où les leaders sont passés à toute vitesse il y a quelques jours!


La bonne nouvelle c'est que dans cette bataille en solitaire contre les éléments, j'ai un camarade de jeu pas loin. Hier Stéphane (Le Diraison) m'a dépassé et on était suffisamment proches pour discuter par VHF et partager quelques histoires sur notre début de course. Stéphane est un ami et un marin expérimenté dans un bateau plus récent et plus rapide que le mien donc je suis ravi de pouvoir me mesurer à lui, c'est motivant! Avec le vent qui a faiblit, j'ai changé de voile et réussi à lui reprendre les milles qu'il avait gagné cette nuit. Les vents plus faibles devraient favoriser mon bateau un peu plus léger que le sien et j'espère arriver à bien me positionner dans le champs de mines devant moi pour que l'on puisse continuer à batailler dans les mers du Sud!

A la poursuite de Stéphane © Foresight Natural Energy/ Vendée Globe

#offshore #Conradcolman #offshoresailing #VendéeGlobe #Français #courseaularge #voile