Blog

Oceanic Podcast #2

Bienvenue à bord de Foresight Natural Energy pour le second épisode des podcasts de Conrad, texte en français ci-dessous!

OCEANIC PODCAST #2


Vous connaissez cette chanson qui s'appelle "Summertime" où le soleil brille, les poissons sautent, la vie est facile? Et bien c'est ce que j'ai à bord en ce moment!


Vous êtes bien à bord de Foresight Energy avec moi, Conrad Colman, et on est en train de filer cap sur le Sud Est en plein Atlantique Sud. Les conditions sont vraiment parfaites, le soleil brille, les poissons sautent et on a entre 20 et 25 noeuds de vent, le bateau avance entre 15 et 18/19 noeuds et je suis plus que ravi! Nous nous sommes échappés des zones sans vent, et on a enfin les conditions dans lesquelles on devrait naviguer depuis déjà quelques semaines. C'est exactement pour ça que je suis venu ici, c'est fantastique!


Le son que vous avez entendu en introduction est le son du futur! C'est celui d'un moteur électrique qui fait un truc vraiment cool, au lieu de consommer de l'énergie, il produit de l'électricité! A la place du moteur thermique que tous les autres concurrents ont à bord, j'ai une petite citrouille bleu... enfin un moteur électrique, développé et construit en Finlande par une entreprise géniale qui s'appelle Oceanvolt. Ce moteur est l'élément clé de mon projet de faire ce tour du monde sans utiliser une goute de carburant. Jusqu'ici, la 8e édition du Vendée Globe, personne n'a réussi à faire le tour sans utiliser d'énergies fossiles.


Pour moi,c'est une super opportunité car je peux à la fois devenir la première personne à y arriver, mais en plus pour moi c'est la seule voie à suivre pour la course au large. On utilise les éléments autour de nous pour faire avancer le bateau aussi vite que possible: le vent et les vagues alors l'idée de produire sa propre électricité juste en avançant, est vraiment génial pour moi en tant que skipper de course au large. Et c'est simple: quand le bateau avance bien, j'appuie sur un petit bouton qui ouvre l'hélice du moteur qui peut alors produire entre 1 et 5 kilowatts d'énergie! Cela recharge mes batteries Super B et me donne une autonomie très importante. ça veut dire que je peux planifier mes périodes de charge et ne pas m'embêter quand il n'y a pas assez de vent pour ouvrir l'hélice, car je veux réduire la trainée dans l'eau. Je choisis donc les meilleurs moments pour charger, comme maintenant.


En ce moment je me rapproche de Cape Town, nous allons passer sous l'Afrique du Sud et continuer dans l'Océan Indien. On va finalement goûter aux fameuses dépressions des mers du Sud. On va en avoir une dans quelques jours, qui sera suivie d'une autre une douzaine d'heures après. Donc je vais faire attention à mon niveau n'énergie, me préserver et continuer à faire avancer le bateau rapidement vers l'Est. Je suis bien excité par cette perspective, si je suis heureux aujourd'hui, je vais l'être plus encore quand ça va commencer à souffler parce que je suis venu là pour ça!


J'espère que vous avez aimé ce court podcast, mes vidéos et mes blogs et très certainement la cartographie. Maintenant on file vers l'Est, on chasse les levés de soleil tout autour du monde, j'espère que vous aimerez la balade!




#offshore #Conradcolman #offshoresailing #sailing #VendéeGlobe #courseaularge #voile #Français