Blog

Nouvelles du bord, jour 58: situation critique!

Le 1er janvier à midi, Conrad a contacté son équipe technique pour l’informer que son étai de J1 (cf photo) s’était décroché en partie du pont dans un vent à 45 noeuds et des rafales à 60. Cet étai participe activement au soutien du mât et c’est un petit axe en métal qui le maintient accroché qui est parti pour une raison encore inconnue.


La voile n’était alors pas déroulée mais une fois le câble libre et étant donné les conditions musclée, elle s’est déroulée et les rafales ont couché le bateau. Foresight Natural Energy est resté de longues heures sur le côté avec un risque très important de démâtage étant donné la pression sur la voile dans l’eau et donc sur le mât.


Conrad s’est tenu prêt, combinaison sèche et harnais pour essayer d’intervenir mais les conditions trop mauvaises l’ont empêché de sortir du bateau. La voile est maintenant en grande partie détruite et le câble s’est désolidarisé complètement du pont, il vole autour du bateau avec des lambeaux de voile. Le skipper a réussi à mettre une drisse de la tête du mât au bout dehors pour ajouter une sécurité au mât, les risques de démâtage sont bien diminués mais toujours présents. Les 2 autres étais (J2 et J3) sont en place et la grand voile a 3 ris.


Epuisé et déçu, Conrad reprend des forces en attendant des conditions plus clémentes. Dès que la météo le permettra, il faudra monter au mât pour ramener le câble contre celui-ci, le libérer des bouts de voile restants pour ensuite essayer de remettre un axe de rechange et le fixer à nouveau au pont. La manoeuvre est compliquée et nécessite une mer plus calme et très peu de vent pour limiter le danger au maximum. La fenêtre météo pourrait seulement arriver demain jeudi puisque les prochaines 24h restent sportives.


#VendéeGlobe #Conradcolman #courseaularge #Français