Blog

Nouvelles, jour 80: le futur est vert!

Apparement le monde a un sens de l'humour. A part les phares au Cap Horn et sur les îles Malouines, je n'ai pas vu un seul humain, bateau ou signe d'humanité depuis Kojiro il y a quelques semaines. Quoi de mieux pour ramener à la réalité un navigateur en solitaire avec un projet 0 émission, qu'un pétrolier vide en route vers le Brésil pour faire le plein de carburant?


J'approche de Cabo Frio, la pointe juste au dessus de Rio, et un endroit qui abrite l'un des champs de pétroliers les plus grands du Brésil avec des plateformes d'extraction, des réservoirs flottants, des machines à l'abandon sur l'océan. J'en suis passé très proche en 2012 lors de ma première course autour du monde et j'ai été choqué par ces grandes cheminées qui crachent des flammes visibles à plusieurs milles à la ronde.

J'ai appris qu' Alex Thomson et Rich Wilson avaient parlé lors d'un récent live de leur système de production d'énergie à bord. Rich plaisantait en expliquant qu'il avait l'impression d'être un tanker tant il avait pu se reposer sur les énergies vertes à son bord (panneaux solaires, éolienne et hydro-générateurs) et donc utilisé peu du carburant embarqué. Comme vous le savez, j'ai poussé ce principe encore un peu plus loin et jusqu'ici mon énergie a été fournie à 100% par des énergies renouvelables. Je n'ai pas entendu le son d'un moteur depuis 80 jours!

J'ai fait cela principalement grâce à la double fonctionnalité de mon moteur électrique Oceanvolt. Je ne peux pas utiliser le moteur en mode propulsion mais par contre il fonctionne comme un hydro-générateur: l'hélice peut s'ouvrir quand le bateau avance et le moteur se met en route pour charger les batteries. C'est le même principe que les hydro-générateurs Watt & Sea qui sont incontournables dans la course au large depuis quelques années. Partir avec ce moteur électrique m'a privé de chaleur dans les mers du sud et j'ai dû être un peu prudent dans les zones de calmes car je ne pouvais pas charger mais ce sont des détails.


La chaleur actuelle me rappelle constamment que je suis sous les tropiques mais cela veut dire également que mes panneaux solaires Solbiàn contribuent significativement à ma production d'énergie. J'avais des panneaux solaires flexibles sur ma grand voile mais ils ont rapidement été hors d'usage, il faudra continuer à travailler sur le développement du produit.

Pourquoi est-ce important d'essayer? On ne peut pas toujours compter sur nos gouvernements pour montrer l'exemple, il faut donc que l'industrie puisse fournir des produits et solutions pour le grand public. Et les progrès sont nombreux dans ce domaine. Tesla produit les meilleures voitures électriques au monde. Les moteurs Oceanvolt offrent de nombreux avantages par rapport à leurs homologues thermiques. Le groupe Foresight encourage les entreprises à innover dans le développement durable ou à travailler sur la façon dont l'énergie est produite et utilisée.

J'espère couper la ligne d'arrivée dans quelques semaines en devenant le premier à terminer cette course sans utiliser d'énergies fossiles. Ce système ne m'a pas handicapé au niveau du poids, j'espère donc que cela encouragera d'autres projets à suivre cette voie au fur et à mesure que la technologie se développe. Ce qui est encore plus important pour moi, c'est que si en tant que marin on peut utiliser ces technologies dans les conditions les plus extrêmes, on devrait être capable de les appliquer à notre vie quotidienne et donc de diminuer notre impact sur la planète!


© Foresight Natural Energy / Conrad Colman #vendeeglobe

#VendéeGlobe #Conradcolman #offshoresailing #voile #courseaularge #Français