Blog

Nouvelles du bord, jour 107: rations de survie!

Comme je l'ai déjà dit dans un blog précédent, il ne me reste plus à manger que des sachets de soupe rescapés des mers du Sud et des rations de survie. Tout comme les biscuits que les anciens marchands emmenaient dans leur périple les rations de survie sont des biscuits déshydratés et mis sous vide qui peuvent durer pendant des mois. Ils font 400Kcal, sont riches en calories, minéraux et vitamines pour éviter que je perde mes dents à cause du scorbut pendant la traversée du golfe de Gascogne mais je risque surtout de m'en casser une en croquant dans un de ces biscuits!


Depuis que j'ai mis en place mon gréement de fortune je mange environ 700 calories par jour, soit un tiers de ce que suggèrent les agences de santé ou un quart des calories d'un burritos Chipotle ( une chaine de restaurants mexicains)! Hummmmm.... Chipotle! Une ration journalière est faite d'un biscuit et de quelques soupes avec de temps en temps un bonus : des graines germées quand elles sont prêtes !


Pour mettre ma situation un peu en perspective j'ai relu les aventures du baleinier Essex dans le Pacifique. Le baleinier originaire de Nantucket a coulé après avoir été heurté plusieurs fois par une baleine et tout son équipage s'est retrouvé à la dérive sur des radeaux, une histoire qui a inspiré l'auteur de Moby Dick. L'équipage était affamé, déshydraté et avec un régime très strict d'une tasse d'eau et d'un biscuit une fois par jour. Au final, 8 équipiers sur 21 ont survécu et il y a eu du cannibalisme à bord.


L'histoire de l'Essex met certainement ma situation en perspective mais montre encore un nouveau challenge de la course en solitaire. Je ne peux pas compter sur quelqu'un pour m'aider, pour rigoler avec moi dans les moments plus légers, et si les choses se gâte vraiment je n'ai personne à manger !


© Foresight Natural Energy / Conrad Colman #vendeeglobe

#VendéeGlobe #Conradcolman #oceanracing #offshore #offshoresailing #courseaularge #voile #Français